Jeff Sessions, le ministre de la justice américain, a nié avoir menti au sujet des interférences russes dans la campagne présidentielle de 2016. Les auditions au Congrès ont des effets bénéfiques...
postato da thebirdnews il 15/11/2017
Categoria: Estero - tags: cronaca estera
USA

Jeff Sessions, le ministre de la justice américain, a nié avoir menti au sujet des interférences russes dans la campagne présidentielle de 2016.

Les auditions au Congrès ont des effets bénéfiques sur la mémoire des anciens membres de l’équipe de campagne de Donald Trump, même si ces effets restent partiels. Mardi 14 novembre, entendu par la commission des affaires judiciaires de la Chambre des représentants, Jeff Sessions, l’attorney général des Etats-Unis (ministre de la justice), a assuré avoir retrouvé le souvenir d’une réunion tenue, en mars 2016, au cours de laquelle un conseiller pour les questions internationales, George Papadopoulos, avait évoqué des contacts avec des responsables russes.

Fonte: https://thebird.altervista.org/affaire-russe%e2%80%8a-les-demi-aveux-des-proches-de-donald-trump/